Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 18 Juin 2019 / 15 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1162 - 25.11.2012 - 11 Kislev 5773 

Fils du Hamas : un ennemi barbare
par Gerard Fredj
Mosab Hassan Yousef , le fils de Sheikh Hassan Yousef, un des fondateurs du Hamas s'est exprimé vendredi sur la deuxième chaine de télévision israélienne.

Ses propos résonnaient comme ceux d'un habitant du sud, après des semaines de tirs de roquettes. L'interview s'est déroulée depuis un lieu tenu secret, aux Etat Unis où il réside, à peine deux jours après la signature du cessez le feu entre Gaza.

Pour l'ancien combattant du Hamas, "il ne faut pas oublier que notre ennemi est barbare, il utilise les femmes et les enfants comme des boucliers".
Pour Mosab Hassan Yousef, le Hamas "est né pour détruire, il ne construira jamais rien, ils sont incapables de bâtir un état palestinien"; il dit espérer que leurs mensonges "sauteront un jour aux yeux des palestiniens".

Le fils du fondateur du Hamas a quitté les rangs de l'organisation islamiste officieusement en 1997, puisqu'il a alors commencé à travailler pour les services de renseignements israéliens, le Shin Bet.
En 2007, après avoir permis d'éviter dizaines d'attentats et l'arrestation de nombreux dirigeants clandestins du Hamas, Yousef a demandé l'asile politique aux Etats Unis et s'est converti au christianisme.

Interrogé sur la récente opération militaire, il estime que "seul l'avenir dira qui a vraiment gagné", estimant que l'important était qu'il y ait eu un cessez le feu et qu'il faudrait "tout réévaluer en fonction de ce qui arrivera".

Au sujet de la stratégie israélienne – bombardements aériens plutôt qu'offensive terrestre", il a dit penser " que ce n'était pas le bon moment pour une opération terrestre".
Pour lui l'option doit "rester sur la table: il ne 'agit pas de ré occuper Gaza, ou d'aller dans des zones très habitées mais Israël pourrait devoir contrôler les zones frontalières, celles par où le Hamas introduit les armes".

Yousef a déclaré ne pas être étonné par les tirs sur Tel Aviv mais, selon lui, "les renseignements israéliens savaient que le Hamas avait cette capacité", estimant que "l'organisation islamiste avait des capacités qu'elle n'avait jamais eues et qu'il faudra en tenir compte".

"Parmi les palestiniens pauvres et peu instruits, le crédit du Hamas a augmenté, mais je suis sur que le Hamas ne pourra jamais amener la paix aux palestiniens", a-t-il ajouté.

Pour lui, la solution passe par l'éducation : "expliquer aux palestiniens que les israéliens ne sont pas l'ennemi du peuple, ils verront qu'Israël a fait plus pour les palestiniens que quiconque".

A un moment particulièrement poignant, Yousef a choisi de parler directement à son père, qui l'a publiquement renié il y a deux ans.
"Je suis sur que des gens du Hamas, des gens comme mon père, écoutent l'émission. Je leur dis: ce n'est pas courageux de sa cacher derrière des enfants pour tirer des missiles.

Israël a totalement quitté Gaza en 2005, le champ de bataille est à l'extérieur des zones habitées; si le Hamas avait du courage, ils seraient sortis de la bande de Gaza au lieu de s'y cacher comme des rats".
Yousef n'a plus communiqué avec ses parents deux ans, lorsqu'il a publié un livre "coup de tonnerre" : Fils du Hamas. Il dit considérer n'avoir "plus de famille aujourd'hui".

Réagissant aux vidéos sur lesquelles on voit des habitants de Gaza, collaborateurs supposés d'Israël abattus dans la rue, puis l'un deux trainé demi nu derrière une moto, il estime que "le Hamas pense qu'il peut briser la population par la terreur; la plupart des gens exécutés pour collaboration avec Israël n'ont rien à voir avec Israël".
Yousef a conclu l'entretien en souhaitant, en hébreu, Shabbat Shalom aux téléspectateurs.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)