Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 19 Septembre 2019 / 19 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  HISTOIRE
Numéro 1082 - 06.03.2012 - 12 AdarI 5772 

États Unis - Le procès Rosenberg
par David Koskas
Le 6 mars 1951, débutait le procès pour espionnage des époux Rosenberg, Ethel et Julius.



Encore aujourd'hui, malgré les différents témoignages et documents secrets que le temps passé a livrés, le doute persiste sur la culpabilité réelle des Rosenberg.
Une des dernières révélations fut celle, donnée au New York Times, de Morton Sobell, accusé lui aussi à l'époque d'espionnage en faveur des Soviétiques: après avoir clamé son innocence pendant des années, il a reconnu en 2008 son rôle d'espion, impliquant en même temps les Rosenberg.
Mais certains fervents défenseurs d'Ethel et Julius n'y voit que la déformation des paroles d'un vieillard malade (91 ans alors), obtenues sous la pression du journaliste.
Ethel et Julius, enfants de familles juives habitant la ville de New York, se rencontrèrent à la Ligue des jeunes communistes des États-Unis, dont ils étaient tous les deux membres. Julius perdit son poste dans l'armée pendant la Peur rouge, cette période anticommuniste qui décrit la méfiance extrême du gouvernement américain à l'égard des sympathisants communistes.
Les versions de la suite des évènements diffèrent selon les points de vue, mais la plus communément admise reste celle-ci :
Après avoir pris la décision d'espionner les Etats-Unis pour le compte de l'Union soviétique, Julius et Ethel convainquirent le frère de celle-ci, David Greenglass, de leur fournir des informations secrètes. Greenglass, modeste technicien, travaillait alors pour le projet Manhattan, celui-là même qui aboutit à la création de la première bombe atomique.
En juin 1950, Greenglass fut arrêté par le FBI pour espionnage.
Il accusa assez rapidement – sous une vraisemblable forte pression des autorités - son beau-frère, Julius, d'être le cerveau de l'entreprise, et sa sœur, Ethel, d'avoir dactylographié les notes secrètes qu'il lui avait transmises.
Greenglass avouera près de 50 ans plus tard, il dans une émission télévisée, que ce rôle était en fait tenu par sa propre femme, Ruth, mais qu'il avait alors voulu la protéger et protéger ses enfants.
"Je n'aurai pas sacrifié ma femme et mes enfants pour ma sœur", dira-t-il.
Julius et Ethel Rosenberg furent reconnus coupables et condamnés à la peine de mort en 1951, et mis à mort le 19 juin 1953.
Ce sont, encore à l'heure actuelle, les seuls Américains exécutés pour espionnage en temps de paix.
Les protestations s'élevèrent dans le monde pour condamner le procès et son verdict. Etaient mis en avant l'insuffisance du dossier en regard de l'extrême sévérité du jugement, les excès du maccarthysme, et même des soupçons d'antisémitisme.
De grands noms ont soutenu les Rosenberg, parmi lesquels, en France, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Albert Camus, François Mauriac, Marguerite Duras ou Jacques Prévert.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)