Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 27 Juin 2019 / 24 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1142 - 03.10.2012 - 17 Tishri 5773 

Encore une flottille vers Gaza
par Gerard Fredj
Une nouvelle flottille transportant des activistes pro palestiniens fait route vers Gaza.

Israël, par la voix du ministère des Affaires étrangères a indiqué "en suivre la progression".
Rien à voir cependant avec l'armada de 2010 : il s'agirait d'un navire à bord duquel se trouverait une poignée de suédois.

Comme les précédentes, il s'agit de "protester contre le blocus de la bande de Gaza" par Israël.

Le navire, baptisé "Estelle" et naviguant sous pavillon suédois est arrivé en Italie et devrait prendre la direction de Gaza dans les prochains jours.
Il s'agit d'un "résidu" de l'initiative de juin dernier : plusieurs navires devaient gagner l'enclave palestinienne depuis différents ports européens, et mener une vaste campagne de mobilisation, opération qui fut un échec.

"Estelle" transporte probablement le matériel lié à une initiative canadienne, 'l'arche de Gaza", qui prévoit de construire, à Gaza même, un bateau qui transporterait les exportations gazaouies au delà de la bande.

Parmi les activistes, presque tous suédois, figure un israélien expatrié, Dror Feiler, déjà présent sur les navires de la flottille 2010.
D'après le ministère israélien des Affaires étrangères – qui "piste" le navire depuis son départ de suède -, à bord, les activistes seraient "une poignée", tous habitués des actions anti israéliennes.

Le ministère fait par ailleurs remarquer que plusieurs gouvernements étrangers ont émis des "avertissements", déconseillant à leurs ressortissants de se joindre à la flottille.

Dans une interview donnée à la mi septembre à l'agence palestinienne de presse Ma'an, Mahmoud Zahar, un des dirigeants et cofondateurs du Hamas, estimait pourtant "que la bande de Gaza était libre de toute occupation" et déclarait que "n'importe quel visiteur de n'importe quel pays peut nous visiter comme il le veut".
Dans la même déclaration, il accusait l'autorité palestinienne et l'Egypte d'avoir imposé "un siège" au territoire administré par l'organisation islamiste (voir notre édition du 20.09.2012).
Pour les autorités israéliennes, la réponse sera simple: conformément aux lois internationales, le navire sera intercepté si il tente de passer en force.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)