Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 16 Septembre 2019 / 16 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Territoires disputés
Numéro 1087 - 14.03.2012 - 20 AdarI 5772 

Deux peuples pour un Etat
par Misha Uzan
Alors que le processus de paix est au point mort entre israéliens et palestiniens, des affiches collées dans des villes de Cisjordanie appellent à une nouvelle voie.

Cette solution constitue une menace souvent brandie par l'Autorité palestinienne et qui conduirait à la disparition d'Israël en tant qu'Etat juif.
Ces affiches appellent en effet à constituer un "Etat de cinq millions d'Arabes et de six millions de juifs".

Cette campagne lancée récemment, appelle les deux camps, arabes et juifs, à abandonner la solution à deux Etats et à former un seul Etat démocratique.
Les affiches ont néanmoins été rapidement retirées par des activistes arabes, qui sont opposés à la représentation même du drapeau israélien sur les affiches.

Il semble que le commanditaire principal de la campagne soit un groupe nommé Takamul ("Intégration"). Le Fatah de Mahmoud Abbas a voulu y ajouter une touche politique en espérant la faire évoluer à son avantage.

Certaines rumeurs suggèrent qu'Israël orchestraient cette campagne et que certaines initiatives appelant à annexer des parties de la Judée et la Samarie étaient déjà sur la table.

Samer Machloof, président de "One Voice", un mouvement qui soutient la solution à deux Etats, a déclaré : "On ne sait pas clairement qui est derrière cette campagne et aucun groupe spécifique n'en a pris la responsabilité.
Certains disent que des intellectuels palestiniens et des universitaires sont derrière".

Or selon Machloof, l'opinion publique en Cisjordanie croit de moins en moins en une solution à deux Etats et recherche une solution alternative.

Hanan Ashrawi, du Comité exécutif de l'OLP a admis qu'un nombre croissant de voix s'élèvent pour demander une solution à un Etat même si l'OLP n'a pas changé sa position concernant les pourparlers de paix, ajoutant qu'Israël a "détruit" l'idée d'une solution à deux Etats.

Il y a quelques mois, Yasser al-Massari – qui s'est présenté comme coordinateur indépendant pour le groupe – a indiqué sur une station de radio que la campagne s'est formée après plusieurs discussions au sein de l'AP et à l'étranger. Il a ajouté qu'elle portait sur la croyance que les tentatives de parvenir à une solution à deux Etats ont échoué.

Dans une tribune récente, Sari Nusseibeh, (un palestinien chrétien qui a joué un rôle majeur dans les négociations avec Israël et mis à l'écart par Yasser Arafat en raison de positions atypiques sur le conflit) a évoqué cette solution dans le quotidien La Croix.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)