Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 17 Juin 2019 / 14 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1219 - 15.04.2013 - 5 Iyyar 5773 

De la commémoration à la fete
par Mylène Sebbah
A 11 heures ce matin, les sirènes ont retenti dans tout le pays, durant deux minutes, pour marquer le Jour du Souvenir – Yom HaZikaron –, à la mémoire des 25.578 victimes, soldats et civils tombés au combat ou sous les attaques du terrorisme, morts pour Israël.

Ces journées du lundi 15 et mardi 16 avril, vont faire brutalement passer les Israéliens de la douleur (et de la réflexion autour des guerres et des attaques qui ont ensanglanté l'histoire du pays en seulement soixante-cinq années d'existence) aux explosions de joie et de fierté nationale qui marquent la célébration de la déclaration d'Indépendance, le Yom Haatsmaout.

Ce basculement soudain, en toute fin du Yom Hazikaron, symbolise l'essence même du pays et de son mode de vie, un pays qui va à cent à l'heure et qui ne s'attarde pas à contempler ses plaies et prend tout juste le temps d'en retirer la force nécessaire pour aller de l'avant, construire et bâtir.

"Nous sommes ici grâce au mérite des combattants d'Israël qui ont rejoint la lutte pour l'existence, par le mérite de ceux qui ont survécu aux guerres, par le mérite de ceux qui sont tombés. Nous n'oublions pas, même pour une seconde, que nous sommes ici grâce à leur sacrifice", avait déclaré dimanche matin le Premier ministre israélien au début de la réunion hebdomadaire du Cabinet.

Ils sont 23.085 membres des forces de sécurité du pays, hommes et femmes, à être décédés en service actif (que ce soit sur le champ de bataille, d'accident) auxquels il faut rajouter les 2.493 civils tués au cours des guerres ou dans des attaques terroristes.
Cette dernière année, 92 noms ont été ajoutés à cette liste parmi lesquels ceux des victimes de l'opération Pilier de Défense et les victimes de l'attentat terroriste de Burgas en juillet 2012.

Des millions d'Israéliens se déplaceront dans les cimetières de tout le pays dimanche soir et lundi toute la journée pour honorer leurs défunts.
Mais pour le Premier ministre israélien, les cérémonies ont débuté samedi soir la une visite privée qu'il a effectuée en compagnie de sa femme, Sarah, au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem où repose son frère, Yoni, tué en juillet 1976 alors qu'il dirigeait le commando parti libérer les otages israéliens à l'aéroport d'Entebbe.

Lundi dans la matinée, les enfants dans les écoles ont participé eux aussi à des cérémonies marquées de chants et d'histoires extraites des vies des héros illustres ou anonymes, fauchés par les guerres ou le terrorisme.
Enfin à la nuit tombée, Israël basculera dans les célébrations joyeuses de Yom Haatsmaout avec feux d'artifice, animations et concerts.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)