Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 16 Septembre 2019 / 16 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  EUROPE
Numéro 941 - 15.03.2010 - 29 AdarI 5770 

Catherine Ashton : pressions appuyées sur Israël
par
L'Union européenne a demandé samedi à Israël de cesser de contrarier les efforts de reprise des négociations de paix avec les Palestiniens, à la veille de la première visite dans la région de sa chef de la diplomatie, la Britannique Catherine Ashton...

Après les USA qui ont condamné en des termes inhabituellement durs les nouveaux projets de construction de logements à Jérusalem-est, Mme Ashton s'est dite "très préoccupée" par cette initiative intervenue au moment même où le vice-président américain, Joe Biden, se trouvait en Israël, regrettant que cette annonce intervienne au moment où les pourparlers indirects allaient commencer entre Israéliens et Palestiniens.

Mme Ashton a appelé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à "faire preuve de leadership" en faisant progresser les efforts de paix, pour pouvoir régler notamment la question de la colonisation juive.

"Nous avons besoin d'un accord négocié de paix, il doit arriver rapidement, maintenant", a-t-elle ajouté.
La présidence espagnole de l'Union Européenne s'est, de son côté, inquiétée d'un échec définitif des chances de paix si rien ne bouge.
"Jusqu'à présent, il n'est pas trop tard, mais si nous attendons encore plus de deux ans il sera trop tard car il n'y aura plus d'objet à négocier, plus de territoire", du fait de la progression des colonies juives à Jérusalem et en Cisjordanie, a mis en garde le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.

Mme Ashton doit se rendre à partir de dimanche et jusqu'au 18 mars en Egypte, en Syrie, au Liban, en Jordanie, en Israël, où elle est attendue le 17 mars, et dans les Territoires palestiniens.

Catherine Ashton doit également se rendre à Gaza, où Israël lui a promis un accès, afin de se faire une idée de l'utilisation de l'aide humanitaire européenne et de la situation de la population.

Mme Ashton a prévenu qu'elle n'avait pas l'intention de rencontrer des responsables du Hamas, un mouvement considéré comme terroriste par l'Europe et les Etats-Unis.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)