Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 22 Septembre 2019 / 22 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  FRANCE
Numéro 937 - 07.03.2010 - 21 AdarI 5770 

Boycott des produits israéliens : manifestation contre l'implantation d'Agrexco à Sète, Europe écologie en pointe
par Sarah Cohen
Environ 400 manifestants, opposés au projet d'implantation de l'importateur israélien de fruits Agrexco sur le port de Sète se sont ...

rassemblés samedi à Montpellier, avant de marcher vers à Sète dans l'après-midi.
"Agrexco, le port de Sète n'est pas à toi", scandaient les manifestants rassemblés devant le conseil régional Languedoc-Roussillon, propriétaire et gestionnaire du port de Sète, et dénonçant Georges Frêche, président sortant de la Région Languedoc-Roussillon, qui soutient le projet.

A une semaine du premier tour des élections régionales, la marche anti-Agrexco a d'ailleurs pris des allures de fronde anti-Frêche, avec la présence, à son départ de Jean-Louis Roumégas, tête de liste d'Europe Ecologie en Languedoc-Roussillon, Paul Alliès, porte-parole de la candidate socialiste Hélène Mandroux, et René Revol (Front de Gauche/NPA).

"Je suis opposé à la venue d'Agrexco à Sète pour deux raisons, a expliqué Jean-Louis Roumégas. D'une part, on ne peut pas commercer à n'importe quel prix, en fermant les yeux. Les produits d'Agrexco viennent de terres volées, où la liberté et l'eau sont volées. On est dans la violation du droit international. D'autre part, en développant ce type d'emploi sur le port de Sète, ne tue-t-on pas l'emploi de dizaines et de centaines de producteurs locaux?". "On ne veut pas d'Agrexco à Sète car cette entreprise exploite les produits des colonies palestiniennes, a renchéri Jean-Paul Nunez, délégué régional de la Cimade. C'est contraire à la 4ème convention de Genève. Agrexco est une entreprise criminelle, qui n'a rien à faire sur le port de Sète".

José-Luis Moragues, animateur de la coalition anti-Agrexco, a annoncé deux actions en justice, "une au niveau européenne, devant la Cour pénale internationale, en invoquant l'exploitation économique de territoires occupés; une, plus urgente, au niveau civil, pour demander une enquête sur l'origine des produits".

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)