Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 19 Juin 2019 / 16 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Renseignement
Numéro 1073 - 13.02.2012 - 20 Shevat 5772 

Azerbaïdjan : la nouvelle terre d'accueil du Mossad
par Gerard Fredj
Il semblerait que les agents du Mossad ait jeté leur dévolu sur l'Azerbaïdjan.

Ce petit pays de 8 millions d'habitants, peuplé essentiellement d'azeris –d'origine turque – a cependant un intérêt particulier pour les renseignements israéliens : il a une frontière commune avec l'Iran de près de 700 kms.

Selon le Times, qui a recueilli une interview d'un agent israélien présenté sous le pseudonyme de "Shimon" : la présence israélienne est paisible mais substantielle; nous l'avons accrue depuis l'année dernière, car nous sommes tout proches de l'Iran et que l'Azerbaïdjan est un pays très poreux".

Selon Shimon, la frontière avec l'Iran est un terrain de premier plan pour collecter des informations sur l'Iran, avec une frontière située à quatre heures de la capitale, Bakou.

"Il est aisé de recueillir des informations, car les gens passent régulièrement et librement la frontière entre les deux pays" ajoute "Shimon".

i y aurait d'ailleurs encore plus de gardiens de la révolution iraniens dans la zone que d'agents israéliens, mais leurs méthodes diffèreraient de celles du service israélien.

Ils agiraient à visage découverts, souhaitant que "tout le monde sache qu'ils sont là"; les israéliens agiraient, eux, à couvert, mais, selon l'agent, en fin de compte " tout le monde sait que nous somes la et tout le monde regarde tout le monde".

Selon le Times, Israël profite de la tension récente entre l'Azerbaïdjan et l'Iran – qui ont toujours eu, traditionnellement, de bonnes relations – pour prendre pied dans cette région de l'Eurasie.

Ces tensions sont essentiellement dues aux menaces qui planent sur la minorité azérie en Iran (minorité qui revendique son autonomie dans un Iran fédéral), et au rapprochement entre l'Iran et l'Arménie –avec qui existe un conflit territorial larvé au sujet du Haut Karabach.

Une partie de la population de l'Azerbaïdjan, qui entretien d'étroites relations avec la république islamique d'Iran ne voit pas d'un bon œil la présence israélienne.

Le démantèlement, le mois dernier, d'une cellule terroriste qui préparait des attentats contre la représentation diplomatique israélienne et des sites de la communauté juive à Bakou, démontre la vivacité des réseaux qu'entretiennent l'Iran et le Hezbollah dans le pays.
Si un iranien a bien été arrêté, ceux qui devaient commettre les attentats étaient des résidents azerbaïdjanais.

Le Président Ilham Aliyev a lui déclaré que l'Azerbaïdjan, qui entretien également de bonnes relations avec l'état hébreu, poursuivrait ses relations avec Israël, y compris dans le domaine sécuritaire.

D'après Arastun Orujlu, un ancien responsable du contre-terrorisme azeri, la région est "devenue comme la Norvège ou Casablanca durant la seconde guerre mondiale, le centre mondial de l'espionnage"; mais, selon lui, il n'y aurait qu'un petit nombre d'agents israéliens "qui opèrent beaucoup plus efficacement que les agents iraniens qui eux sont des milliers".

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)