Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Vendredi 23 Août 2019 / 22 Av 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1226 - 26.04.2013 - 16 Iyyar 5773 

Attentats de Boston : la mosquée de la radicalisation
par Gerard Fredj
La mosquée fréquentée par les frères Tsarnaev, auteur du double attentat de Boston a été associée, à plusieurs reprises, à des mouvances radicales voire terroristes.

Plusieurs autres personnes qui fréquentaient la mosquée de la Société Islamique de Boston ont fait l'objet d'enquêtes sur leur participation à des réseaux terroristes islamistes.

Son premier Président, Abdulrahman Alamoudi, a été condamné pour des liens avec une tentative d'assassinat d'un prince saoudien...devenu aujourd'hui le roi d'Arabie saoudite.
Sa mosquée "sœur", le centre culturel de la Société Islamique de Boston a, à plusieurs reprises, invité des intervenants qui défendaient des hommes accusés de terrorisme.

Un de ses administrateurs apparaît dans une vidéo postée sur Internet dans laquelle il déclare que "les homosexuels sont des criminels", "que les hommes peuvent battre leurs femmes", et appelle "Allah à tuer les juifs et les sionistes".
Tous ces éléments ont été révélés par une ONG, "Américains pour la Paix", un groupe inter-religieux qui surveillent les mosquées suspectées d'extrémisme.

Selon le responsable de ce groupe, la mosquée enseigne "un islam qui condamne l'occident, pousse à la défiance à l'égard de la loi et s'oppose aux valeurs et formes de gouvernement des pays occidentaux".
"Nous ne savons pas où ces deux jeunes se sont radicalisés, mais cette mosquée dispense des enseignements qui radicalisent", explique le responsable de l'ONG, Charles Jacobs.

Yusufi Vali, le directeur exécutif du Centre culturel nie que sa mosquée diffuse une idéologie radicale, estimant qu'on ne peut "la blâmer en raison d'actes commis par des fidèles".
Les deux mosquées, séparées par une rivière, appartiennent à la même entité même si elles disposent, chacune, de leur propre administration.
Dzhokhar Tsarnaev et son frère, Tamerlan, tué par la police, fréquentaient ces mosquées.
Si la mosquée n'est en effet pas directement visée par des accusations d'actions criminelles, la liste de ses fidèles impliqués est impressionnante.

Outre son président, Américains pour la Paix relève une quinzaine de noms dont Aafia Siddiqui (arrêtée en Afghanistan alors qu'elle planifiait une attaque contre New York), Tarek Mehanna (interpelé en 2012, lié à Al Qaïda, a tenté d'ouvrir le feu dans un supermarché de Boston), …
Les deux mosquées sont liées à la Société des musulmans américains, décrite par le FBI comme le "bras armé des Frères musulmans", et appelle à l'instauration de la Sharia et semble liée au Hamas (classé comme terroriste aux Etats-Unis).

Selon Zhudi Jasser, le Président du Forum islamique américain pour la démocratie, les prêches la mosquée de la Société Islamique de Boston sont des discours radicaux qui "s'en prennent à l'occident et critique les poursuites américaines contre le terrorisme".
Selon lui, l'objectif est "d'évangéliser par l'Islam pour améliorer une société trop laïque".
Plus de quinze millions de dollars ont été versés par l'Arabie saoudite pour la construction de la mosquée;

Mais selon les administrateurs de la mosquée, Tamerlan Tsarnaev aurait à plusieurs reprises manifesté son désaccord avec "la théologie modérée qui y était enseignée" et..Renvoie au FBI qui n'avait jamais eu aucun soupçon sur les deux frères.
Les fidèles de la mosquée ont cependant été avertis par E mail qu'ils risquaient d'être interrogés par le FBI.

C'est dans cette mosquée de la société Islamique de Boston que, selon la mère des deux terroristes, le frère aîné, Tamerlan aurait été "radicalisé", par un mystérieux individu, prénommé Misha, un arménien converti à l'Islam
Selon leur famille restée au Daghestan, l'adhésion des deux frères à la pratique religieuse se serait produite aux Etas Unis.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)